© Joël Ducorroy

Exposition

Clairefontaine-en-Yvelines

Joël Ducorroy, quarante années de vie plaquée

Organisateur : La Chapelle

Payant - À partir de : 6.00 euros

Tarifs complémentaires : 5 € tarif réduit - Gratuit pour les - 15 ans

https://www.lachapelledeclairefontaine.org

https://www.facebook.com/LaChapelleDeClairefontaine

Pour fêter les quarante années de création de Joël Ducorroy, La Chapelle de Clairefontaine propose une exposition retraçant la carrière de cet artiste à la pratique originale !

Après une brève rencontre avec Serge Gainsbourg en 1981, il découvre le stand des plaques minéralogiques au Bazar de l’Hôtel de Ville. Ce stand deviendra pendant plusieurs d’année son atelier de création. Il fait emboutir
des mots sur des plaques minéralogiques, puis mis ensemble, ils construiront des tableaux.
C’est à New York, à la galerie Emily Harvey, qu’il fera sa première exposition personnelle. Grâce à sa collaboration avec la galerie new yorkaise, il rencontre des artistes du mouvement Fluxus, comme Yoko Ono et Nan June Paik. Il est mis en relation avec Bernard Utudjian, directeur de la galerie Polaris, par Otto Hahn, critique d’art au journal L’Express. C’est avec cette galerie qu’il exposera pour la première fois en France. Baudoin Lebon ayant remarqué son travail, sera attentif à son évolution, en 1996 il lui proposera de gérer son œuvre.
De belles expositions ont jalonné la carrière de Joël Ducorroy, au Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice, au musée de Soissons, au Musée Muséum de Gap, au musée Ziem à Martigues, au Frost Museum à Miami. Il est présent dans plusieurs artothèques et collections privées.
L’exposition présentée à La Chapelle de Clairefontaine retrace l’aventure de création et les différentes techniques utilisées par l’artiste plaquetitien. Ce terme de plaquetitien a été trouvé par le secrétaire chauffeur de Raymond Hains, ami de l’artiste. Celui-ci aura une influence non négligeable sur son travail. L’œuvre de Raymond Hains et de Joël Ducorroy Les six troènes de la maison Ducorroy présentée dans l’exposition en est l’image. L’exposition se développe autour de 8 chapitres.
Les premières œuvres qui ont suivi sa rencontre avec Serge Gainsbourg, des œuvres anciennes qui affirment
sa démarche, des dessins, des œuvres récentes avec la nouvelle technique de fabrication des plaques minéralogiques qui ne sont plus en métal embouti, mais en plastique.
Joël Ducorroy pose la question de la représentation du monde sans image. La photographie apparaît pour lui inaccessible, pourtant plusieurs tirages argentiques évoquent des images intimistes ou l’histoire de la photographie. Dans cette exposition sont accrochés d’anciens et récents tirages. Un espace est dédié à Raymond Hains complice de Joël Ducorroy pour des déjeuners interminables à la Rotonde, restaurant dans le quartier du Montparnasse à Paris.
À la demande du centre d’art de Troyes, Ducorroy a créé un ensemble d’œuvres qui est montré dans cet accrochage. L’artiste plaquetitien a réalisé de nombreux multiples et éditions à partir de 1982. Au début de son parcours les œuvres sont des multiples. Un bel ensemble montre la diversité des techniques utilisées, sérigraphies, gravures, bois, métal, plastique, de la variété des thèmes mais toujours sur le principe de la plaque minéralogique. Un dernier chapitre de l’exposition est consacré aux amis artistes de Joël Ducorroy qui ont jalonné son parcours, ses rencontres, ses amitiés, ses émotions.
Le commissariat de l’exposition est assuré par Myself Studio.

Les samedis, dimanches et jours fériés, de 14h à 18h.

Infos & réservations : info@lachapelledeclairefontaine.fr ou 01 34 94 39 87

Réalisation Stratis

Ouvrir la fenêtre modale événementielle