Budget

Le budget se définit comme l’acte par lequel le Conseil communautaire prévoit et autorise les recettes et les dépenses de l’exercice. C’est en cela un acte de prévision et d’autorisation. Il comprend la totalité des recettes et des dépenses.

Le budget des collectivités comporte deux sections : la section de fonctionnement et la section d’investissement. La section de fonctionnement regroupe toutes les dépenses et recettes récurrentes nécessaires au fonctionnement des services communautaires. La section d’investissement comprend essentiellement des opérations qui se traduisent par une modification de la consistance ou de la valeur du patrimoine de la collectivité. Le financement des dépenses d’équipement et du remboursement en capital de la dette est constitué de l’autofinancement dégagé par la section de fonctionnement, de dotations (ex : fonds de compensation de TVA), des subventions d’équipement reçues, des emprunts et éventuellement des produits de cession.

Budget 2019

Le 8 avril, les membres du Conseil communautaire ont adopté le budget de la communauté d’agglomération.
Il s’équilibre à 63,85 millions d’euros (M€), dont 45,08 M€ en Fonctionnement et 18,77 M€ en Investissement.

Les élus de l’agglo ont toujours la volonté de maîtriser les dépenses et de maintenir un niveau de service élevé à la population tout en conservant une politique d’investissement soutenue. Un exercice qui peut s’avérer complexe puisque les dotations de fonctionnement de l’État continuent de baisser. Pour autant les élus ne souhaitent pas augmenter la pression fiscale sur les entreprises ou prélever d’impôts sur les ménages.
Sur les 45,08 M€ dédiés au Fonctionnement, un peu plus de 28 M€ sont destinés aux reversements fiscaux (dont les reversements aux communes du territoire) : il reste près de 17 M€ de recettes réelles à la communauté d’agglomération pour financer les structures communautaires (culturelles, sportives, etc.) proposant des services.
Les 18,77 M€ dédiés à l’Investissement servent à financer : les « grands » projets, qui préparent l’avenir, et les projets plus modestes mais tout aussi nécessaires pour être en adéquation avec les besoins d’aujourd’hui.

En 2019, 6 axes principaux se dégagent du Plan Pluriannuel d’Investissements (PPI 2016-2020) :

  • La piscine des Fontaines à Rambouillet avec la continuation de la réhabilitation/extension pour 4,9 M€ : 4,58 M€ pour la partir travaux et 320 k€ pour l’acquisition de tout le matériel et équipements nécessaires à la réouverture de l’établissement. Pour rappel, le coût global des travaux s’élèvera à 19,6 M€.
  • Les voiries pour 1 022 600 € (dont le solde des travaux de la RN 10 pour 125 000 € et la réfection « lourde » de Transcoms pour 540 000 €, subventionnée à 70 % par le Conseil départemental).
  • 4 études structurantes pour l’avenir du territoire pour 354 400 € (qui sont financées à hauteur de 150 000 € par le Conseil régional et l’État) : ces études concernent la prospective territoriale, le Plan Local de Déplacement (PLD), le Plan Climat-Air-Énergie Territorial (PCAET) et le Programme Local de l’Habitat intercommunal (PLHi).
  • Les équipements de proximité avec la création ou le remplacement d’aires de jeux et de terrains multisports pour un montant de 190 000 €.
  • La petite enfance avec la phase 2 des micro-crèches : 177 000 € sont inscrits au budget pour financer le programme d’implantation de 2 nouvelles micro-crèches à Longvilliers et Cernay-la-Ville. Une 3e phase est envisagée : elle comprendrait 3 nouveaux établissements afin d’assurer une meilleure couverture du territoire. Les candidatures seront reçues lors de la rédaction du projet de territoire.
  • L’aide à l’habitat pour 160 000 €, permettant de financer les travaux d’amélioration de l’habitat pour les foyers qui en font la demande dans le cadre du programme « Habiter mieux » grâce au partenariat avec SOLiHA Yvelines.

Contacts utiles

Jacques DELAHAYE, Directeur des Affaires financières

Réalisation Stratis

Ouvrir la fenêtre modale événementielle