Agglo GEMAPI

Rambouillet

Construction d'un bassin de stockage des eaux

Dès août 2022, un chantier majeur va débuter dans le quartier de Groussay (Rambouillet).

Publié le :

Un chantier majeur va débuter très prochainement dans le quartier de Groussay à Rambouillet (rue Antoinette Vernes). Il s'agit de la construction d'un bassin de rétention de 6 000 m3. Son objectif est de prévenir les inondations en assurant le stockage des eaux lors de fortes précipitations.

Les travaux vont débuter en août 2022 et, dans ce contexte, il s'avère nécessaire de démonter le City Park qui, bien évidemment, sera remis en place dès l'achèvement du chantier.

Historique

De 2016 à 2018, un schéma directeur d’assainissement a été réalisé sur les communes de Gazeran, Rambouillet et Vieille-Église-en-Yvelines. Il a permis de décrire précisément le type d’assainissement (réseaux d’eaux usées, réseaux unitaires, réseaux pluviaux, poste de relevage, station d’épuration…).

Le schéma directeur d’assainissement a permis de définir le programme d’aménagement du système d’assainissement et d'exposer les travaux à réaliser pour leur fonctionnement avec notamment deux volets :

  • L’assainissement : mise en exergue d'un besoin de réalisation de travaux de mise en séparatif de réseaux unitaires et de diminution d’introduction d’eaux de pluie (propres) dans les réseaux d’assainissement
  • La lutte contre les inondations : mise en avant des actions à mener pour limiter les inondations (création de zones de stockage tampons des eaux de pluie en amont de la Ville, favoriser l’écoulement des eaux transitant dans la Ville au niveau des points de blocages, remise à l’air libre et renaturation de cours d’eau pour accueillir les flux sans provoquer de fragilité ou accentuer le risque d’inondation en aval des points de blocages…)

Objet des travaux

La mise en séparatif consiste à créer deux canalisations : une collectant les eaux usées et une collectant les eaux pluviales. En cas d’intempérie, ce type de réseaux assure une évacuation des eaux pluviales directement vers le milieu naturel, permettant ainsi de ne pas saturer les réseaux d’eaux usées.
La séparation des réseaux permet donc d’empêcher tout déversement d’eaux usées vers le milieu naturel, de limiter les volumes d’eaux claires à traiter en station d’épuration et, par conséquence, d’en améliorer l’efficacité et d’en limiter le coût.

Ces opérations ont été priorisées et s’inscrivent sur un programme d’une dizaine d’années.

Elles s’inscrivent dans une démarche de diminution des eaux de pluie arrivant vers la station d’épuration afin de diminuer les débordements vers le milieu naturel. 

Ce bassin de 6 000 m3 permettra de capter les eaux du réseau unitaire, les stocker et les remettre au réseau dès que la station d’épuration (qui disposera d’un bassin de même utilité) en cours de construction autorisera les eaux à y entrer sans les envoyer vers le milieu naturel.

Ce bassin, d’un diamètre de 22 mètres, sera enterré sur 22 mètres de profondeur. Ses fondations s’enfonceront jusqu’à 50 mètres de profondeur afin de le lester suffisamment au regard de la nature du sol.

Les travaux débuteront en août 2022 avec la mise en place de la base vie et du barriérage.
Ils dureront 1 an avec deux grandes phases :

  • PHASE 1 (septembre 2022 - mars 2023) : réalisation du bassin enterré et de sa canalisation
  • PHASE 2 (avril 2023 - août 2023) : mise en place des équipements et réalisation du bâtiment 

Le City Park sera démonté le temps des travaux et sera remis en place à l’issue des travaux.

 

 

SITUATION DU CHANTIER



ARCHITECTURE FINALE



Projet global

Circulation des camions

La circulation des camions sera déviée pour ne pas impacter le quartier.

Stationnement

Le stationnement sera peu impacté et fera l'objet d'une attention particulière pour que les places soient au maximum préservées.

Réalisation Stratis

Ouvrir la fenêtre modale événementielle