Patrimoine naturel

Le sud Yvelines constitue une zone privilégiée en termes de patrimoine naturel, un atout pour les habitants qui disposent d’un cadre de vie propice à la découverte de milieux préservés et à la pratique de loisirs de pleine nature. 



Environnement et paysages 

Le paysage territorial est caractérisé par des entités bien distinctes : 

  • au nord, le massif forestier de Rambouillet, 
  • au centre, les clairières, qui sont d’anciennes zones de forêt aujourd’hui urbanisées ou cultivées,
  • à l’est, la Vallée de Chevreuse avec son Parc naturel régional associé, 
  • au sud, la petite Beauce, composée des plateaux de Sonchamp et d’Ablis, au caractère agricole plus marqué. 

Cette diversité de paysages participe à l’attractivité du territoire et garantit à la fois une qualité de vie indéniable pour ses habitants, qui souhaitent la conserver, et un potentiel important d’activités pour ses visiteurs (tourisme, loisirs…).

La forêt de Rambouillet 

Le massif forestier constitue un élément prépondérant dans le paysage et l’identité du territoire. Il s’agit du second plus important massif forestier d’Île-de-France (environ 30 000 hectares). Il attire, chaque année, 10 millions de visiteurs. 

Les arbres présents sont, pour les trois quarts, des feuillus, avec une place dominante attribuée au chêne. Certaines essences sont vieilles de plusieurs centaines d’années. Le sous-étage est lui, constitué principalement de châtaigniers. 

D’après le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, 54 espèces végétales légalement protégées y sont dénombrées et presque un tiers de ces espèces ne sont présentes que sur ce site en Île-de-France. De nombreuses zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) et zones Natura 2000 y sont répertoriées.

Le Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse 

19 communes de Rambouillet Territoires font partie du Parc Naturel Régional (PNR) de la Haute Vallée de Chevreuse : Auffargis, Bonnelles, Bullion, Cernay-la-Ville, Clairefontaine-en-Yvelines, Gambaiseuil, Hermeray, La Celle-les-Bordes, Les Bréviaires, Les Essarts-le-Roi, Longvilliers, Le Perray-en-Yvelines, Poigny-la-Forêt, Raizeux, Rambouillet (partiellement), Rochefort-en-Yvelines, Saint-Léger-en-Yvelines, Sonchamp et Vieille-Église-en-Yvelines. 

Les membres du PNR ont tous signé une charte prévoyant les moyens de protéger la flore, la faune, les paysages, les bâtis anciens… 

Pour découvrir la charte, cliquez ici

Cours d’eau 

Les nombreux cours d’eau du territoire vont tous se jeter dans la Seine. Le réseau hydrographique du sud Yvelines est donc constitué par l’emboîtement de différents sous bassins-versants de la Seine. 

Plusieurs ensembles de bassins-versants se distinguent :

  • au nord, le ruisseau des Ponts-Quentin, qui prolonge les Étangs de Hollande à l’ouest et le Vaux-de-Cernay qui prolonge l’étang à l’est,
  • au nord-ouest, le bassin de la Vesgre, 
  • à l’ouest, les bassins de la Maltorne, de la Guesle, de la Drouette et du Perray-en-Yvelines,
  • au sud-est, la vallée supérieure de l’Orge, au relief assez marqué autour de Sainte-Mesme et de Saint-Martin-de-Bréthencourt,
  • à l’est, la Rémarde et ses affluents (Rabette et Gloriette) qui pénètrent profondément dans le massif de Rambouillet.

Les caractéristiques des principaux cours d’eau

L’Orge 

Long d’une cinquantaine de kilomètres, l’Orge prend sa source à Saint-Martin-de-Bréthencourt. Il s’écoule ensuite vers l’Essonne, en limite nord des plateaux de Beauce. Son réseau hydrographique draine une surface de 950 km2, et comprend plusieurs affluents, dont la Rémarde. 

La Drouette 

La Drouette est une petite rivière coulant dans les Yvelines et l'Eure-et-Loir, longue de 30 kilomètres environ, affluent de rive droite de l'Eure. Elle prend sa source à l'Étang d'Or (Rambouillet), à 160 m d'altitude, et coule en direction du sud en arrosant les communes d'Orcemont et d'Orphin, avant de bifurquer vers l'ouest, traversant les communes d'Émancé, puis entrant dans l'Eure-et-Loir (Droue-sur-Drouette, Épernon, Hanches, Saint-Martin-de-Nigelles et Villiers-le-Morhier) où elle se jette dans l'Eure, à 90 m d'altitude environ. 

À Épernon, elle reçoit sur sa rive droite, la Guéville et la Guesle, deux rivières naissant aussi sur la commune de Rambouillet. 

Les Étangs de Hollande

Les Étangs de Hollande sont une série d'étangs situés dans les communes du Perray-en-Yvelines et des Bréviaires. Ils font partie de la rivière du Roi Soleil, nom donné à cet ensemble d'aménagements hydrauliques, comprenant des étangs, des rigoles et des aqueducs réalisés sous Louis XIV, entre 1668 et 1685, pour alimenter en eau le parc du château de Versailles et ses nombreux bassins.

À cette vocation, s’est ajoutée celle d’assainissement des zones agricoles et des zones urbaines puis, plus récemment, celle des loisirs. En effet, la base de loisirs des Étangs de Hollande offre un cadre idyllique pour se baigner et pratiquer des activités ludiques (minigolf, ping-pong, pédalo…).

Une réserve faunique

Il existe sur le secteur une grande abondance faunique.

La forêt de Rambouillet 

La forêt de Rambouillet accueille une population importante de grands animaux tels que les cerfs, biches, chevreuils, sangliers. Cette forêt abrite aussi des espèces plus discrètes comme les renards, les lièvres, les lapins, les écureuils… et même des chauves-souris ! 

La proximité de zones humides permet une conjoncture favorable pour l’habitat d’oiseaux rares, pour les amphibiens et reptiles (salamandres, crapaud, grenouille), ainsi que pour les libellules. 

Les Étangs de Hollande aux Bréviaires 

Les Étangs de Hollande constituent un site naturel important par la variété de son avifaune aquatique, dont certains demandent le classement en réserve naturelle. 

La réserve naturelle régionale des étangs de Bonnelles 

D’une superficie de 22 hectares, la réserve des étangs de Bonnelles est riche de différents milieux (étangs, mares, petits cours d’eau…) et abrite de multiples espèces parmi lesquelles 94 espèces d’oiseaux (le faucon hobereau, le martin-pêcheur, la bergeronnette des ruisseaux...) et 36 espèces de libellules, dont 5 rares et protégées au niveau régional. Par ailleurs, le site se distingue par son patrimoine historique, les vestiges d’un jardin du XIXe siècle propriété de la duchesse d’Uzès. 

L’Espace Rambouillet à Sonchamp 

Créé et géré par l’Office national des forêts, l’Espace Rambouillet est un parc de loisirs nature. Dans cet espace clôturé de 250 hectares, il est possible de découvrir les grands mammifères de la forêt (biches, faons, sangliers, cerfs…) grâce à des parcours identifiés. Vous pouvez aussi admirer plus de 120 rapaces (30 espèces différentes) notamment lors de démonstrations de vols.