Flash info

Piscine Les Molières : Fermeture technique / vidange du 28/06 au 21/07/2024 inclus.

Urbanisme Social Seniors

Auffargis

Seniors : vers un urbanisme adapté ?

Pour répondre aux besoins de déplacement des plus âgés, plusieurs communes expérimentent des politiques transversales, entre social, transport, logement…

Publié le :

Ne pas rester seul chez soi, c’est pouvoir continuer de sortir. Or, en moyenne, une personne âgée ne peut marcher que de 300 à 500 mètres avant de devoir faire une pauseRetirer un banc revient peut-être à empêcher quelqu’un de continuer à aller faire ses courses. C’est pour répondre à de telles problématiques que de plus en plus de communes dans les Yvelines imaginent leur aménagement urbain en fonction des seniors.

Penser la ville pour tous

L'adaptation de la ville aux seniors implique une approche globale : présence de commerces dans un rayon de 300 mètres, des arrêts de transports en commun à moins de 150 mètres, des espaces verts, des bancs installés sur les cheminements, tous les 100 mètres environ et tous les 50 mètres le long d’un chemin pentu, enfin, un plus grand nombre de toilettes publiques. De fait, de tels aménagements profitent au plus grand nombre : personnes à mobilité réduite, seniors, femmes enceintes, familles avec enfants en bas-âge…

Adapter la voie publique

Un certain nombre d’éléments de l’environnement et du mobilier urbain contribuent également à faire des espaces publics des lieux fréquentés par les personnes âgées. Parmi les éléments centraux de l’appropriation des villes par les seniors, on retrouve : les trottoirs et les carrefours.
Les trottoirs représentent pour les personnes âgées un espace de rencontres, mais aussi de danger avec des risques de chutes… Différentes mesures peuvent en faire des espaces plus accessibles, comme l’installation de bateaux, qui facilitent la circulation des personnes en fauteuil roulant, voire l’utilisation de bitume à texture molle en prévention des chutes.
De même pour les carrefours et passages piétons : ils représentent un danger accru pour les seniors en perte de mobilité. Des feux de circulation aux délais trop courts peuvent également représenter un obstacle non négligeable à l’appropriation de l’espace public par tous.

Vers plus de mobilité inclusive

Selon le Laboratoire de la Mobilité Inclusive (LMI), après 75 ans, le « rayon de vie » des aînés se trouve réduit de manière significative puisque de 17 km parcourus par jour, il passe à 8 km, augmentant en ce sens les risques d’isolement.

En France, 5 millions de seniors affirment ne pas sortir de chez eux parfois pendant 24 heures d’affilée faute de moyens de locomotion, soit un Français sur quatre !

Selon la densité de population, les temps d’accès aux commerces, services et soins de première nécessité varient du simple au triple. Les seniors et les personnes en situation de handicap sont les premiers empêchés.

Une nouvelle démarche initiée à Auffargis

Le Conseil départemental des Yvelines a voté en novembre 2020, une aide à 6 communes représentatives de la diversité des territoires des Yvelines pour expérimenter une nouvelle méthodologie d’accompagnement des seniors.

Au sein de la communauté d'agglomération Rambouillet Territoires, la commune d'Auffargis est concernée. Elle s’engage à consolider les besoins des plus de 65 ans et leurs attentes des collectivités, tout en anticipant le vieillissement de la population en proposant une offre adaptée aux enjeux sociaux.

Le Département des Yvelines se donne un an pour déterminer un modèle de soutien aux actions de prévention portées par les communes en direction des personnes âgées. Pendant un an, les équipes départementales et celles des 6 communes participantes seront accompagnées par le Réseau Francophone des Villes Amies des Aînés.

Cette démarche, participative et transversale, s’articulera en 3 étapes :

  • un état des lieux matérialisé par un portrait de territoire réalisé à l’échelle départementale et des communes
  • un diagnostic participatif réalisé avec les habitants
  • un plan d’action afin de définir une politique globale en direction des aînés

Lors de l’état des lieux, 8 thématiques sont étudiées : autonomie services et soins, participation citoyenne, lien social, information et communication, culture et loisirs, mobilité et transport, habitat, environnement et cadre de ville.

Réalisation Stratis

Ouvrir la fenêtre modale événementielle