Culture et loisirs

Le mausolée Hériot

Édifice construit au milieu du cimetière par l'architecte Lemaire, sur commande du commandant Hériot en 1899.

Le cimetière de La Boissière se remarque de loin en raison de la majesté grandiose du Mausolée Hériot qui trône en son milieu.
En pierre de taille, ce monumental édifice de 1901, de forme rigoureuse par son plan carré, mais spectaculaire par les sculptures allégoriques et l’édicule coiffé d’une croix qui le surmontent, a été commandé à l’architecte Lemaire par le commandant Olympe Hériot qui a fait déplacer et reconstruire le cimetière.
Il faut rappeler que cette époque a vu la vogue des monuments funéraires démesurés, et, malgré ses grandes qualités humaines, le commandant Hériot n’a pas échappé à cet engouement.
En haut de l’escalier, lorsque les portes de bronze s’ouvrent, le visiteur est accueilli par une imposante sculpture en marbre de Félix Soules, il s’agit de la représentation du petit Jean Hériot mort à 2 ans, l’enfant endormi dans des draperies est entouré par un ange et par Saint Jean.
En sous-sol, la chapelle funéraire, impressionnante elle aussi, est composée de trois nefs comportant des sarcophages pour la famille.
Dans le fond, une autre sculpture en marbre : une femme entourée d’enfants éclairée d’une lumière zénithale, protège les occupants des lieux.

 

Situer