Véronique Debroise

Fondatrice et PDG de Sentosphère, entreprise de création et fabrication de jeux éducatifs et sensoriels à Saint-Arnoult-en-Yvelines.

​​

​​​​« En 2019, Sentosphère célèbre fièrement ses 30 ans… 
de passion, d’innovation et de made in France ! »

 

SON ACTIVITÉ

Véronique Debroise est diplômée de l’ISIPCA (Institut Supérieur International du Parfum, de la Cosmétique et de l’Aromatique alimentaire implanté à Versailles). Entre 1981 et 1988, elle exerce son métier de « nez » dans 2 grands groupes internationaux de matières premières (IFF au Brésil et le Groupe Givaudan à Paris). À 28 ans, elle saute le pas et crée Sentosphère dont la vocation est d’éveiller les facultés olfactives des enfants par le jeu : en 1989, elle lance l’incontournable Loto des Odeurs. Très vite, remarquant que dans notre société contemporaine les autres sens ne sont pas davantage stimulés et convaincue qu’ils jouent un rôle essentiel dans le développement de chacun, elle s’attaque à la stimulation du goût (avec le Loto des Saveurs ou encore Ma Fabrique à Bonbons), puis à celle de la vue (avec des gammes créatives comme Aquarellum ou Sablimage) ainsi qu’à l’éveil du toucher (avec Patarev, Softine ou encore La Chimie du Slime). Visionnaire, gestionnaire et passionnée, Véronique est à la fois celle qui sélectionne les matières premières de parfumerie, la formulatrice des kits de cosmétique ou d’Aquarellum, la créatrice qui imagine les jeux et le chef d’entreprise.
En 30 ans, Véronique Debroise a imaginé plus de 40 gammes éducatives uniques, riches et variées dont beaucoup sont primées par des jurys professionnels de l’industrie du jeu et du jouet, en France et à l’étranger. Elle est lauréate de la Fondation de la Vocation, de la Fondation Jacques Douce, de la Fondation pour le Progrès. En 2000, elle a reçu l’insigne de Chevalier de l’ordre du Mérite agricole et en 2010, celui de l’ordre national du Mérite.

Le site de production initial se trouvait près de Marne-la-Vallée. En 2004, les premières pierres de l’usine de Saint-Arnoult-en-Yvelines sont posées et dès 2009 elle doit être agrandie (3 500 m2). Véronique Debroise développe ses jeux dans son laboratoire parisien et fait ensuite fabriquer 80 % des produits à Saint-Arnoult-en-Yvelines. Chaque année, plus de 2 millions de boîtes sortent des chaînes de l’usine offrant une gamme de jeux et de loisirs créatifs originale et de grande qualité. C’est là que sont conçus les parfums, les peintures et les bases cosmétiques des coffrets, c’est aussi le principal site de conditionnement et l’entrepôt logistique de la société.

SON ACTUALITÉ, SES PROJETS

Forte de ses convictions environnementales, Véronique Debroise est soucieuse de concevoir des produits compacts, pour limiter au maximum les effets néfastes du suremballage. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’usine de cartonnage de Vaucanson (Romans-sur-Isère, Drôme) a été reprise en 2016 : toutes les boîtes y sont fabriquées avec du carton recyclé. L’entreprise gère et traite par ailleurs tous les autres déchets (cartons, plastiques, solvants…) et fonctionne depuis longtemps en économie circulaire. Elle réalise notamment bon nombre d’accessoires de jeux et elle est autonome pour le conditionnement.
Sentosphère réalise aujourd’hui 10,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, exporte dans 25 pays, lance en moyenne une trentaine de nouveaux produits par an et propose un catalogue contenant plus de 500 références. Elle emploie près de 60 salariés dont environ une vingtaine sur le site de production yvelinois.
Pionnière depuis 30 ans, l’entreprise développe des jeux au contenu éducatif qui ont pour but d’accompagner tous les âges dans des découvertes sensorielles aussi stimulantes qu’amusantes. Les concepts sont innovants et les gammes se renouvellent sans cesse.

Pour son anniversaire, ce n’est pas une trentaine mais une cinquantaine de produits que Sentosphère prévoit de sortir en 2019… Parmi les nouveautés de la marque : 

  • Une gamme de bijoux de peau et de tatouages éphémères (3 coffrets) : des tatouages ethniques ou à paillettes qui peuvent tenir jusqu’à 3 jours ou s’enlever facilement au savon
  • Toujours autour de l’odorat, du toucher de la vue et du goût : 4 jeux sensoriels pour les tout-petits basés sur la pédagogie Montessori
  • Des Aquarellum géants, Sentosphère choisissant de sortir des versions XXL de l’un de ses jeux phares
  • Des jeux scientifiques - pour les apprentis chimistes et autres férus d’expériences et manipulations - autour de la chimie des parfums, de la formulation de l’eau, de la cristallisation, de la lumière…
  • Et en fin d’année - période d’avant Noël où les ventes s’accélèrent - il sera possible de se doter d’un calendrier de l’Avent avec ses 24 senteurs pour des surprises olfactives

LE CHOIX DU TERRITOIRE POUR L’IMPLANTATION DE SON ENTREPRISE

Si Véronique Debroise aime la région, le choix de la commune de Saint-Arnoult-en-Yvelines était aussi  stratégique, il répondait à plusieurs critères.
L’accessibilité : la proximité de grands axes de communication (autoroutes A10 et A11…) est un atout non négligeable pour le volet logistique.
Zone géographique : la localisation du site de production en banlieue parisienne est un bon compromis entre la résidence de Véronique Debroise, à Paris, et son réseau de fournisseurs, tous situés dans un rayon de 400 km.
« Sentosphère entend aujourd’hui garder sa position de leader sur le marché sans pour autant délocaliser ou sacrifier à la qualité de ses produits » conclut Véronique Debroise qui espère continuer longtemps à fabriquer ces jeux dans son usine du Sud-Yvelines !

Situer