Établissements

Le conservatoire Gabriel Fauré se compose de 2 établissements, l’un situé à Rambouillet, l’autre à Saint-Arnoult-en-Yvelines.

Le conservatoire a pour objectif de toucher tous les habitants du territoire. Il propose une saison artistique avec une centaine de manifestations par an, dont l’immense majorité hors de ses murs, sans oublier les personnes âgées au travers des interventions dans les Établissements d'Hébergement Pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) et les personnes en situation de handicap par le biais d’événements au sein des Instituts Médico-Éducatifs (IME) ou des hôpitaux.

Le conservatoire Gabriel Fauré collabore aussi avec les établissements scolaires locaux, notamment en participant, tous les ans, à l’organisation du baccalauréat « option Danse » en partenariat avec l’Éducation nationale.

Le rayonnement du conservatoire dépasse les frontières du périmètre communautaire. Il intervient, dans tout le département des Yvelines, dans le cadre de concerts, de projets annuels ou de partenariats.

Outre les domaines de la musique, de la danse et de l’art dramatique, le conservatoire diversifie ses collaborations avec des artistes peintres, des sculpteurs, des poètes… 

Acteur culturel majeur, le conservatoire accueille aussi des artistes, organise des résidences et des masterclasses…
 
Vos enfants ou vous-mêmes êtes attirés par la musique, la danse ou l’art dramatique ? Le conservatoire vous ouvre ses portes !

Historique

L’établissement de Rambouillet : l’Hôtel de la Motte

L’Hôtel de la Motte, à Rambouillet, abrite l’un des établissements du conservatoire Gabriel Fauré. 
Découvrez l’histoire de ce lieu…

En 1785, Louis XVI concède au charpentier Jacques Marquet une parcelle de la prairie de Groussay à charge pour celui-ci d’y construire des écuries pour ses gardes.
Un bâtiment en longueur abritait les stalles de cinquante chevaux au rez-de-chaussée, tandis que l’étage était destiné aux greniers à avoine et à foin. Deux pavillons latéraux servaient de logement au portier et de remise. 
En 1818, Bernard d’Orliac, receveur particulier des finances de l’arrondissement de Rambouillet, rachète l’ensemble des bâtiments et, après avoir agrandi sa propriété, confie à l’architecte néoclassique Auguste Famin le soin de lui construire un hôtel particulier. Ce dernier double le bâtiment principal en longueur et redistribue l’intérieur autour d’un escalier central. Il aménage, à l’arrière, un jardin d’agrément desservi par un escalier en fer à cheval. Entre 1828 et 1853, l’entrée principale du corps de bâtiment est ornée d’un portique à double colonne ionique. 
Cet hôtel particulier doit aujourd’hui son nom à Félix Maûquest de la Motte, maire de Rambouillet de 1853 à 1878, décédé en ces lieux. 
Au XXe siècle, la distribution intérieure est complètement modifiée et le jardin largement morcelé. Entamée en 2003, la restauration de l’Hôtel de la Motte a conduit en 2005 à l’inauguration du Conservatoire de musique, danse et art dramatique désormais installé dans ses locaux. 

Texte rédigé par Alix Paré, guide-conférencière « Ville d’Art et d’Histoire », sous la direction de Helga Briantais Rouyer, animatrice de l’architecture du patrimoine (ville de Rambouillet, service du Patrimoine)

L’établissement de Saint-Arnoult-en-Yvelines

En 1960 est créée la fanfare « Avenir de Saint-Arnoult-en-Yvelines » qui évoluera au fil du temps pour devenir la « Société Musicale de Saint-Arnoult-en-Yvelines » (association loi de 1901). Celle-ci développe alors la musique d'orchestre à caractère harmonique.
Très vite, les musiciens veulent accroître leur image et une école de musique est ouverte, en partenariat avec la municipalité. Elle rencontre un beau succès puisque, dès la deuxième année, elle compte déjà 250 élèves.
Cette école, créée avec l’appui de Colette Bumiller, actuelle présidente de la Société Musicale de Saint-Arnoult-en-Yvelines, est devenue en 2007 le conservatoire communautaire. Depuis 2015, il porte le nom du célèbre compositeur, Gabriel Fauré.